[Meido-Rando] CODE-E

CODE-E

<p>Parmi les nouveautés de cette saison d'été 2007, il y avait une série qui avait attiré mon attention. CODE-E. J'avais en fait flairé le bon coup: une série avec un concept rigolo qui peut être pas mal.</p>

codee1__2_.jpg.jpeg

CODE-E c'est donc l'histoire d'une lycéenne, une meganekko plutôt mignonne au passage, qui pourrait donner une bonne MILF dans quelques années. Ah mais je m'égare... Bref, Chinami Ebihara, puisque c'est son nom, change d'école pour la millionième fois. Ca rappelle un peu Orange Road en fait, cat Chinami a un "pouvoir" qu'elle ne maitrise pas: Chinami est en fait une vraie petite bombe IEM ambulante. Il suffit qu'elle soit stressée, apeurée, émue, ou tout autre émotion pour que son corps ne dégage des ondes electro-magnétiques. Le problème c'est que la série se passe quelques années dans le futur et le monde est truffé d'electronique. C'est d'ailleurs l'une des premières fois dans un anime que je vois une utilisation intelligente de l'electronique dans un futur proche: à l'école, les tableaux noirs sont remplacés par des écrans tactiques géants, le gymnase est équipé d'un système qui dessigne des lignes sur le sol pour changer le terrain selon le sport pratiqué, etc etc.

codee1__11_.jpg.jpeg

Le problème donc, c'est que CHinami, dans un environnement pareil, elle détraque tout ce qui passe à côté d'elle quand elle ne se sent pas bien. Son but est alors de ne pas se faire découvrir en étant le plus discrète possible, ce uqi n'est pas très facile quand toutes ses amies ont un portable et lui demande son numéro, mais comme elle n'en utilise pas...

codee1__43_.jpg.jpeg

Le truc, c'est que mis à part Chinami, les personnages sont tous vraiment dotés d'un design à chier. Mes sentiments envers cette série sont assez confus car on retrouve un concept qui pourrait être excellent dans les mains d'un autre studio que Studio DEEN (J'ai entendu "KyoAni par exemple" dans le fond, ça fera 25Maid Points pour toi, tu l'as mérité.) une animation a peu près correcte et une héroine assez attachante (on comprend assez facilement son problème...) s'il n'y avait pas le héros "amoureux" d'elle qui lui est vraiment complétement minable.

codee1__50_.jpg.jpeg

Entre lui et le personnage principal de School Days (je parlerai de l'anime plus tard.) il y a vraiment de la compétition. Enfin c'est sûr, imaginez être Chinami: vous voyez un type arriver d'un pas ferme et vous dire comme ça, d'un coup "Ton corps m'intéresse." Qui ne partirai pas en courant?

codee1__61_.jpg.jpeg

Au final, avec un OP assez troublant rappelant beaucoup celui de Read Or Die, on est en droit de se demander ce qu'on doit attendre de cette série molassonne mais aux bonnes idées gâchée par des personnages sans grand intêret et une réalisation oscillant entre le moyen et le correct.

A voir donc dans les semaines qui vont suivre...

http://www.meido-rando.net/post/2007/07/19/CODE-E